Communication digitale : la recherche vocale au cœur des enjeux !

Le nombre d’utilisateurs adoptant la recherche vocale a considérablement augmenté ces dernières années. Le CEO de Google Sundar Pichai l’a d’ailleurs annoncé en mai 2016 : 20 % des requêtes mobiles sont de type vocal. Au regard de l’avancement de cette technologie centrée sur la compréhension des utilisateurs lors de leurs requêtes, il est primordial de prendre en compte les assistants de recherche vocale dans la communication digitale, en l’occurrence dans le référencement naturel. Alors, que prévoir en 2019 dans ce cadre ? C’est ce nous verrons de ce pas !

Une évolution du volume des requêtes vocales

La recherche vocale séduit de plus en plus de personnes en raison de son côté pratique et de sa rapidité d’utilisation. Elle consiste à s’adresser oralement à son ordinateur, sa tablette ou son smartphone pour effectuer une recherche sur internet, ou encore pour se servir d’une application. Lors de la saisie d’une phrase ou d’une question dans Google, un internaute peut préférer une formule comme « restaurant turc Paris ». Le positionnement sur les mots-clés est alors nécessaire pour la communication digitale centrée sur le référencement naturel.

Par contre, lorsque l’internaute effectue une recherche vocale à travers Alexa ou Siri, il utilise généralement des phrases interrogatives, géolocalisées, qui plus est avec une syntaxe plus élaborée : Siri, où trouver un bon restaurant turc à Paris ?   Le contenu, y compris celui rédigé dans le cadre du marketing digital doit donc être optimisé pour un langage conversationnel, avec des réponses explicites et développées, ou des questions spécifiques, commençant par : que, qui, quoi, ou, d’où, quand, pourquoi, etc.

Ainsi, le SEO vocal est un enjeu majeur pour la communication digitale et se veut être l’art de bien positionner un site par rapport à des requêtes vocales émises généralement sous forme de questions et/ou de « langage parlé ». Plus précisément, il est question de produire du contenu optimisé qui sera pertinent face aux recherches vocales effectuées sur Siri, Alexa, Google Home, etc. Et pour cause, les internautes utilisent la recherche vocale, différemment de la recherche traditionnelle : ils parlent. Plus de détails à ce sujet sur Gataka.

De la nécessité de repenser la stratégie SEO en 2019

La recherche vocale n’est pas une tendance passagère, au contraire, elle prend la trajectoire de la pérennité, un changement de paradigme décisif pour la communication digitale. Jetons un coup d’œil aux statistiques suivantes :

  • On estime qu’il y aura 33 millions d’objets connectés à reconnaissance vocale en circulation d’ici 2020.
  • Le CEO de Google, Sundar Pichai a annoncé que 1 requête sur 5 est une requête vocale.
  • 39 % des « Millennials » utiliseront une interface vocale avant la fin de l’année 2019.
  • 30 % des recherches digitales devraient être faites sans utiliser un écran d’ici 2020.
  • Plus de 58 % de consommateurs utiliseront en 2019 la recherche vocale pour trouver des informations commerciales locales.
  • Le marché de la reconnaissance vocale pourrait atteindre 601 millions de dollars avant la fin de l’année 2019.
  • Bien que les adolescents soient la population qui utilise fréquemment les assistants vocaux, la recherche vocale a également le vent en poupe chez les adultes, et les experts de la communication digitale estiment que 40 % d’entre eux pourraient l’utiliser une fois par jour d’ici 2020.

Des assistants vocaux comme Siri et Google Assistant s’améliorent au fil du temps et contribuent à faire de la recherche vocale une option viable. Au-delà de la requête classique, celle-ci dans l’amélioration de sa fonctionnalité permet d’automatiser davantage de tâches. Par conséquent en 2019, la voix dans le monde de la recherche sera une tendance très dominante.

Entre autres, il faudra se concentrer sur les termes de recherche et les mots-clés précis susceptibles d’être demandés lors d’une recherche vocale, optimiser le SEO local et le SEO mobile, viser la position zéro (featured snippets) et penser les contenus sous la forme de questions-réponses. Cela dit, la nécessité de repenser la stratégie SEO ne sous-entend pas forcément que la nouvelle tendance changera en profondeur la communication digitale. Il ne faudra juste plus réfléchir en termes de mots-clés, mais en richesse et profondeur du contenu.



Inscrivez votre e-mail ci-dessous pour accéder à mes astuces
de référencement et de trafic prouvé.

5/51 rating